QUELQUES INFORMATIONS UTILES :
Allemagne - 1981 - longueur : 2.500 m - ,

Mercedes NAFA Prototype

Smart des années 80, Smart jusqu'au bout des freins...

- post du 27 Avr 2016 -

Depuis 1997, la Smart est la reine incontestable des villes. Pourtant, l’idée ne date pas d’hier, mais de 1981, année ou Mercedes (déjà) se penche sur le problème croissant de mobilité urbaine. Ainsi, pendant 2 ans, un petit prototype de la marque à l’étoile va dévoiler une solution qui, on va le voir, pose déjà toutes les grandes lignes de la future Smart et d’une certaine mesure de la première Classe A. Cette étude s’appelle Nahverkehrsfahreug, alias véhicule de transport dans la langue de Momo, et NAFA pour les intimes. Attention à ne pas vous piquer sur les photos, il y a des angles droits à chaque coin :+p

2m50 de long, 1m50 de large et 1m50 de haut. Oui, c’est un drôle de gabarit pour un drôle de prototype. La NAFA propose une ligne ultra-simple, qui pourrait être dessinée par mon fils :) En gros c’est un petit cube posé sur des petites roues à enjoliveurs, avec juste la face avant dans la continuité de la seule face inclinée, le pare-brise. La ceinture de caisse est basse et le vitrage très important, notamment à l’arrière, qui propose un volume couvrant, après le pilier B, intégralement transparent. La face avant est munie de petits phares, d’une fine calandre, et du logo Mercedes, plus haut sur le capot. L’arrière propose des minis feux et… c’est tout. Habillée d’un coloris doré, la petite boite est mignonne, si l’on aime les apéricubes, et c’est mon cas !

Pour s’installer à bord, il faut utiliser les portières coulissantes vers l’avant, pendant que les rétros se replient tout seuls. Dans l’habitacle : 2 places uniquement, dans un cocon de moquette et de moumoute, tout y a droit, que ce soit la planche de bord ou le volant. Assis en hauteur, on profite de la visibilité pour contrôler la ville à sa guise. Et la NAFA profite en plus de la climatisation, de la direction assistée, ou encore des ceintures à prétensionneurs. Aucune idée d’un quelconque coffre, je pense qu’il faut se contenter de l’espace derrière les sièges car il n’y a pas de hayon ouvrant.

La petite Mercedes NAFA propose une nouveauté à l’époque chez Mercedes : c’est une traction à moteur avant. Et ce dernier est en avance sur son temps car, à la manière de toutes les citadines actuelles, il s’agit d’un petit 3 cylindres 1.0l essence, la seule différence est qu’il est atmosphérique et ne développe donc que 45 ch… On suppose que la petite puce est TRÈS légère et que les 45 poneys sont largement suffisants pour se déplacer en ville tout en douceur, avec l’aide notamment de la transmission automatique. Au niveau des trains roulants, l’innovation est la présence de 4 roues directrices, permettant d’obtenir un rayon de braquage hallucinant de 5,7 mètres seulement ! La Smart peut aller se rhabiller :D

Pour finir, sachez qu’une des têtes pensantes de le NAFA fut également une de celles du projet MCC qui a aboutit à la Smart. On constate avec cette étude que le problème de mobilité dans nos villes n’est pas une réflexion nouvelle et que tout le monde y apporte sa réponse, à sa façon.

Mercedes NAFA Prototype

Dès 1981, Mercedes s'est penché sur la question de la mobilité urbaine, avec cette NAFA, qui mènera jusqu'au projet Smart

Commentaires

Commenter ou répondre