QUELQUES INFORMATIONS UTILES :
Etats-Unis - 2005-2009 - longueur : 3.993 m - ,

Pontiac Solstice

Solstice d'été

- post du 20 Déc 2014 -

Au fil des ans, Pontiac est devenue une simple marque de la galaxie GM, qui vend les mêmes véhicules que Chevrolet par exemple, mais avec une calandre et quelques détails plus agressifs, bref rien de bien folichon. Mais en 2004, au Salon de Detroit, ils amènent un concept de petit roadster sportif, qui ne ressemble à rien de ce qui se fait dans le groupe, et très proche de l’état de production. Les réactions sont positives, la Pontiac Solstice est née, et lancée dès 2005.

Pour une Américaine, la Solstice est très compacte, moins de 4m, ça ne leur arrive pas souvent ! Pendant que toutes les marques affirment leur personnalité, Pontiac n’en a pas vraiment alors il faut créer un design de toute pièce. Pour le petit roadster, le choix s’est porté sur quelque-chose qui ne copie rien. Pas de Edge Design ou de lignes anguleuses. Pas non plus de bio design et de rondeurs excessives. La marques s’est concentrée sur un dessin doux et fluide, sans réelles lignes droites, presque organique. En la regardant de l’extérieur, elle semble être un prolongement naturel autour du conducteur. Latéralement, c’est un vrai roadster, presque à l’Anglaise avec un long capot, mais pas trop, et un porte-à-faux arrière limité. De face, Pontiac représente sa marque avec la double calandre de rigueur sur les modèles de cette époque, surmonté du fin logo. Les optiques effilés donnent du dynamisme et les gros combinés antibrouillards/clignos un peu d’agressivité. A l’arrière, le tout reste léger, avec tout de même 2 feux additionnels ronds, et un faux diffuseur en plastique intégrant latéralement, l’échappement. Enfin, détail qui a son importance, une fois la capote repliée elle se retrouve sous un couvre-tonneau avec un double-bossage pour camoufler les arceaux, très réussi.

Je connais mal l’intérieur, mais je sais que c’est bien entendu une stricte 2 places, avec un micro coffre si la capote est fermée et rien du tout une fois ouverte. La finition est à l’américaine, complète, mais pas aux standards de qualité de chez nous. Pas mal d’éléments viennent de la banque d’organes GM. Elle reste sportive avec ses petits baquets, son volant de Corvette et son levier de vitesse très court.

Pour la partie technique, le mètre-étalon est la Miata et son architecture moteur avant, propulsion. Le groupe propulseur est, au lancement, le 2.4l Chevrolet de 174 ch, accouplé à une boite manuelle 5 rapports d’origine Hummer H3 et divers utilitaires GM, ou une automatique tirée de chez Cadillac. En devenant Solstice GXP en 2007, la Pontiac gagne le 2.0l Ecotec Turbo de 260 ch, soit un vrai moteur, là ça ne rigole plus ! Le comportement est très joueur, et sûre, la voiture étant bien suspendue. La GXP et ses roues de 18″ est une vraie sportive, dans le style des roadster à l’ancienne, l’efficacité en plus.

Un magnifique coupé est lancé en 2009, mais trop tard, la récession de 2008 a forcé GM à accepter la pression du gouvernement, et la fin de la division Pontiac est décidée. Les derniers modèles en stock sont écoulés en 2010. C’est la fin de l’été pour la Solstice… Pour l’anecdote tout de même, c’est elle qui sert de base aux Saturn Sky et Opel GT.

Pontiac Solstice

La solstice présente un dessin hyper fluide et unique

Commentaires

Commenter ou répondre